Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2006

L’HISTOIRE DE DEMITRI AIPIN, éleveur de rennes khanty

L’HISTOIRE DE DEMITRI
(Telle qu’elle a été rapportée à Survival*, 2000)


« Je suis née en 1963, là où se tient aujourd’hui la ville de Pokachi. Quand j’ai eu 11 ans, une compagnie est venue chez nous pour prospecter le pétrole, puis elle a construit la ville. Personne n’est venu nous parler ou nous demander notre avis. De nombreuse machines sont arrivées sur nos terres, des travailleurs aussi. Avant qu’ils ne s’installent, un grand nombre de familles vivaient sur cette terre, et toutes élevaient des rennes. Mais les ouvriers du pétrole ont mangé nos rennes. nous n’avons reçu aucun dédommagement pour nos rennes et notre terre. Ils ont aussi apporté de la vodka pour l’échanger contre du poisson, de la viande ou de la fourrure. Avant cela nous n’avions de la vodka qu’une seule fois par an.

Mon père est mort et nous avons dû partir. D’autres familles nous ont accueillis – les relations entre nous étaient alors bien meilleures – il y avait plus de terre à partager et cette terre était belle. Nous vivions dans des chums (tentes en peau de rennes) et parfois, en hiver, nous vivions dans des maisons de bois qui étaient plus chaudes.

J’ai dû quitter ma famille et ma communauté pour aller dans un pensionnat. Nous devions tous y aller. Sur les 27 élèves de ma classe, seuls 6 ou 7 sont encore en vie aujourd’hui. Au moins deux d’entre eux se sont pendus, et beaucoup d’autres sont morts dans des incidents liés à l’alcool. Aujourd’hui j’ai 37 ans.

Je vis sur une terre qui abonde de pétrole, et pourtant, je n’ai même pas assez d’essence pour mon motoneige. On dit souvent de très belles choses sur la richesse de cette région, mais en réalité les Khanty sont très pauvres. Les compagnies pétrolières ne nous donnent rien, rien de positif. Elles affirment avoir apporté la civilisation aux Khanty, l’énergie etc. Mais si les ouvriers n’étaient pas là, nous pourrions nous passer de toute cette modernité.

C’est difficile de parler au directeur de la compagnie pétrolière dans son bureau, ce doit être plus facile de rencontrer un roi que les employés des compagnies.
»

Demitri Aipin, éleveur de rennes khanty

medium_khanty_Siberie.jpg

Fondée en 1969, Survival International* (45 rue du Faubourg du Temple 75010 PARIS) est une organisation mondiale de soutien aux peuples indigènes. Elle défend leur volonté de décider de leur propre avenir et les aides à garantir leur vie, leur terres et leurs droits fondamentaux..

www.survival-international.org 



Les commentaires sont fermés.