Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/09/2006

NUMERO 6

Juillet 2004 
A la folie…
Il y a de la folie dans la poésie, une douce folie qui brûle sans fin.
Garder les yeux, les oreilles grands ouverts, ne pas succomber à la commode léthargie, au confortable bâillon du conformisme.
Ne pas laisser son cœur se dessécher sous une gangue de préjugés, d’immuables croyances, d’obscures certitudes.
Que faites vous, non, qui êtes-vous dans la vie ?
ÊTRE plutôt que faire…
Activité et agitation trop souvent se confondent en futilités.
S’asseoir au soleil. Nu. Oser le rien.
Juste cette folle simplicité d’être là, cœur palpitant, poumons avides.
Conscient. Attentif.
Goûter l’amour en oubliant ce que l’on croit en savoir.
Sans prétention. Sans projection. Sans attente.
Savoir s’incliner à hauteur de l’enfant. Comprendre que c’est ainsi que l’on s’élève car c’est lui qui nous fait grandir, et non l’inverse.
S’ouvrir et s’offrir de l’intérieur. Sans masque. Sans conventions.
Authentiquement fou et vivant !
C.G.
medium_koan.2.jpg
L'homme regarde la fleur, la fleur sourit.
koan zen

 
AU SOMMAIRE

Mes complices du Délit de poésie : Xavier Lainé, Mohamed El-ouahed (Algérie), Catfish McDaris (Etats-Unis), Lionel Morellot.
Délit verbal : Marc Escayrol
Délit de fuite, incontinence de mots... : Marlène Tissot
Délit de soirée : Hervé Baudouy (Québec) nous raconte sa Soirée glauque
Délit d’(in)citations : des citations ouvrant les portes de la réflexion…
Et un bulletin de complicité pour recevoir Nouveaux Délits directement dans votre boite aux lettres
Joaquim Hock
joaquimhock@brutele.be
Grand Illustrateur Attitré de Nouveaux Délits
http://homeusers.brutele.be/joaquimhock/
Beaucoup de gens croient penser
alors qu’ils ne font que réorganiser leurs préjugés.

 James William

 
medium_couverture.jpg

 

 

Les commentaires sont fermés.