Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/11/2019

Soliflore 85 - Sarah Lecina

 

 

Caspar David Friedrich L'Abbaye dans une forêt de chêne.jpg

©Caspar David Friedrich - L'Abbaye dans une forêt de chêne

 

 

Ruines III

 

 

Lui,     qui toque

aux fenêtres noires

pupilles-mouches

courant d'une étincelle à l'autre

et tes joues                  qui tremblent

entre les vitraux de tes finalités

jalouses du baiser du vent

sur tes chevilles.

Les arabesques sombres de sommeil

s'éveillent à l'interstice de la nuit :

je veux tomber à l'envers

de tes yeux.

 

 

            Les yeux chavirés d'alcools

il fallait écrire, à présent,

sur l'amour des failles et des soubresauts violents.

Pas une ruine encore ;

            seulement rime.

Seulement déplacée de tes lèvres closes.

 

 

 

 

Écrire un commentaire