Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/12/2014

Soliflore n°28 : Miguel Coelho

 

 

                    cou          arrêté

 corps de tête
 où je me sais
 où je m'écris
  
me tâte et ne me tais
 mais sais que j'existe
 mais sentir sans taire
 

   l'enterré vif

 la peau mise
 par incise
 

   corps de texte

 écrit dans la chair
 le nœud du temps
 bandant autour
 

 

                                   jusqu'au degré zéro de la sexualité

 

 

extrait de Part de tête 

http://www.ram05.fr/spip.php?rubrique115

 

 

 

 

 
 

Les commentaires sont fermés.