Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2022

Soliflore 120 - Thierry Delhourme

 

 

Gil Goulpié - lumière sous la porte nb.jpg

©Gil Goulpié

 

 

 

L’ombre épousant la lumière

 

 

Bienvenue à l’enfant que je n’aurai jamais

il court déjà dans les herbes folles

 

Bienvenue au futur de mes amis

pour eux j’avais le désir de naître

sous leurs sabots aux pointes givrées

c’était un désir sans volonté ni rituel

avec juste la transparence à mon seuil

mes visions fraîches comme pains de l’aurore

 

Bienvenues les femmes de pailles et d’or

dont j’envie la flamme dressée

chaque nuit pour réparer le monde

 

Idem les funambules et jongleurs qui brisent

la roche pour en sucer l’âme

ils sont guetteurs de joies ravaleurs de mensonges

et bien plus nombreux les yeux dans le dos

que dans nos chansons nos aventures humaines

 

Alors comment allons nous dire

l’odeur de la fête qui frappera tantôt

 

Peut-être

 

Bienvenue la chose hantée en sa pure merveille  

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.