Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/12/2022

Soliflore 125 – Haroun Guino

Turfu.JPG

 

Turfu 

C’est un petit soir à Marseille
Et le vent souffle sur l’avenir.
Qui en devine le fond absurde ?
Son chant baroque ou minuscule ? 
La vie superbe qu’il annonce,
Avec ses airs de victoire ?
Verra-t-on dans la vérité qu’il chante, 
La faiblesse de ses armes ? 
Et comment ne pas voir aussi, 
Dans le profond de son sourire, 
Dans la jolie révolte qu'il porte, 
Son refus d'aboutir. 

 

 

Écrire un commentaire