Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/01/2021

Soliflore 97 - Julie Cayeux

Dessin de Camille Moukli-Pérez.jpg

© Camille Moukli-Pérez 

 

Un amour de jeunesse

 

Mon premier amour s’appelait Croûte.

Il n’était pas méchant, seulement il me grattait.

Il me grattait la vie, il me grattait l’amour, il me grattait jusqu’à la nuit.

Arriva ce qui devait arriver.

A force de me gratter, Croûte est devenu une plaie.

Une plaie purulente, dont je n’arrivais pas à me débarrasser.

Je ne le souhaite à personne.

Il me chantait des sérénades.

Veux-tu fermer ta gueule ? je lui répondais sèchement.

Je ne sais pas ce qu’il est devenu, ce brave Croûte.

Tout ce que je puis vous dire, c’est que depuis nos différends,

dès qu’un amour me gratte, je disparais.

La fuite reste encore le moyen le plus efficace de se prémunir des plaies.

 

 

 

Écrire un commentaire