Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/11/2021

Soliflore 116 - Éric Moutier

image0.jpeg

Xiaoming Yang

 

 

TÊTE À L’ENVERS

 

Prisonniers de nos tours syllabiques,

À écrire des mots

Quand d’autres vivent des histoires,

Laboureur de lumière

À la lueur de l’encre noire,

Nous cherchons libération

Dans le jour virevoltant,

Quittant nos maisons de papier

Pour de plus grands espaces.

Ne plus s’interdire de rugir,

Sentir l’existence nous souffler ses poèmes,

Souffleuse de verre brûlant,

Modelant

La finesse de nos êtres.

Attendre la dernière expiration

Pour se bomber de flamme,

Voir nos matières rougissantes

Prendre forme

Sous l’inspirante lave

Et revenir

Parfois à la marge

Parfois à la page

Graver nos lignes muries

Sur nos cahiers

Devenues mémorielles.

 

 

https://m.facebook.com/eric.moutier.3

 

 

 

 

23/11/2021

Nouveaux Délits n°69 - extraits

 

Un petit aperçu de ce numéro 69 paru en avril 2021 avec des textes d'Odile Vecciani, Richard Roos-Weil, Marie Alcance, Anne Barbusse et Archibald Aki, lus par Cathy Garcia Canalès.

 

 

Revue Nouveaux Délits n°68 - Patrick Werstink

Deux poèmes de Patrick Werstink qui avaient disparu au montage de la vidéo des extraits de ce numéro 68 sorti en janvier 2021. Lus par Cathy Garcia Canalès.

 

 

Nouveaux Délits n° 68 - extraits

 

Quelques poèmes extraits de ce numéro paru en janvier 2021. Dorian Masson, Angélique Condominas, Pierre Thiollières, Pierre Vinclair, Jacques Merceron, lus par Cathy Garcia Canalès... Manque Patrick Werstink, à suivre....

 

 

09/11/2021

Soliflore 115 - Michel Woelffle

le passage.jpg

 

Le passage


Le gamin descendait du Chabre
Il avait chaud je l’ai arrêté
Il m’a dit
“j’viens de là-haut”
J’ai regardé la montagne
haute, verte dans cette apparence immobile
qu’ont les arbres regardés de loin
J’ai encore songé que les hommes étaient nés là-haut
de ces arbres étrangement silencieux, attentifs
s’élevant lentement vers le ciel
sans répit
Je songeais à cela en regardant cet enfant échappé de la montagne
que les arbres avaient connu
écorce rompu des siècles et des légendes
La légende d’un monde qui avait relevé les arbres pour en faire des hommes
“T’es passé par le col de l’ange ?”
Il savait pas trop...
“T’as rencontré des anges ?”
“Non il m’a dit... personne...”
“Alors c’est qu’tes pas grimpé assez haut”
Il avait l’air sympa.
Il me regardait sans se foutre de ma gueule
Alors j’ai ajouté
“De toute façon tant que t’en seras pas un
t’en rencontreras pas”

 


Ballons 20/21 Juillet 21