Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2006

Numéro 21

divisez en dansant le claquement des fouets (Paul Eluard)


Dans un numéro de janvier, il est de mise de présenter ses vœux, les meilleurs de préférence.
Je vous souhaite donc à toutes et à tous une merveilleuse année 2007 pleine de jours et de nuits.
Une année 2007 remplie de petits matins volés et de joyeuses heures apéritives, une année gorgée de sourires, de chaudes poignées de mains, de baisers, de câlins.
Une année 2007 pleine de regards aimant, de mains tendues, de mains levées aussi…
Pour dire stop ! Suffit la logique marchande qui voudrait nous séduire pour toujours mieux nous réduire. Je sais je me répète, mais si c’était si évident que ça…
Une année 2007 où les nantis remettent en circulation toute l’énergie qu’ils ont amassée, pour que les caillots bancaires cessent de faire crever bien plus d’un tiers du monde.
Une année 2007 où les fachos fondent au soleil comme neige sale, où les manipulateurs en tout genre ne trouvent plus aucun pantin au bout de leurs ficelles.
Une année 2007 où le mot justice signifie justice pour tous.
Y’a du boulot ! Chaque nouvelle année qui passe nous met face à des choix essentiels. Chacun d’entre nous, individu unique, est en devoir et en droit d’assumer son originalité propre, d’en tirer le meilleur et de l’apporter au monde comme une richesse ajoutée à d’autres innombrables richesses, absolument non quantifiables, non industrialisables, non marchandisables.
Oh oui, je pourrais vous souhaiter tant et tant de choses, mais à vrai dire tout ça est pur égoïsme, car en réalité tout ce que je vous souhaite, c’est pour moi que je le souhaite.
Pour moi et mon enfant, et les enfants de mon enfant, et les enfant des enfants de nos enfants…
CG
 
 
 

L'abondance ne peut durer que si des groupes toujours plus larges sont appelés à la partager,
car c'est seulement alors que le mouvement peut se poursuivre sans se muer en son opposé.
Hexagramme Fong
in Yi-king, Le Livre des Transformations
 ***
AU SOMMAIRE
 
 
Mes complices du Délit de poésie :

Pierre Colin (Hte Pyrénées), Trouble en moyenne parole ;
Daniel Leduc (Val d’Oise), Quelques traces dans le vent ;
Jacques Zabor (Paris), un extrait de Clap de fin plus La canopée
Christian Erwin Andersen (Belgique), des extraits de Bris de verre, nouveau recueil à paraître
 
Délit alimentaire à la sauce Marlène Tissot (Drôme)

Illustratrice Invitée :
Corinne Pluchart (Seine et Marne)
corinne.pluchart@free.fr

 
 
 
 
- Je vous apporte mes vœux.
- Merci. Je tâcherai d'en faire quelque chose.
Jules Renard
in Journal (28 janvier 1901)
 

Utopies de Eduardo Galeano

UTOPIES

(extrait)

 

Nous allons porter les yeux au-delà de l’infamie, pour deviner un autre monde possible.

 

Un autre monde où :

 

* dans les rues, les automobiles seront écrasées par les chiens ;

 

* les gens ne seront pas conduits par l’automobile, ni programmés par l’ordinateur, ni achetés par le supermarché, ni regardés par la télé ;

 

* on introduira dans le code pénal le délit de stupidité, que commettent ceux qui vivent pour posséder ou pour gagner, au lieu de vivre tout simplement pour vivre, comme un oiseau chante sans savoir qu’il chante et comme un enfant joue sans savoir qu’il joue ;

 

* on n’emprisonnera plus les jeunes qui refusent de faire leur service militaire, mais ceux qui veulent le faire ;

 

* les économistes n’appelleront plus niveau de vie le niveau de consommation, et n’appelleront plus qualité de vie la quantité de choses ;

 

* les politiciens ne croiront pas que les pauvres sont enchantés de se nourrir de promesses ;

 

* la solennité cessera de croire qu’elle est une vertu, et personne ne prendra au sérieux l’individu incapable de rire de lui-même ;

 

* la mort et l’argent perdront leurs pouvoirs magiques, et le décès ou la fortune ne feront pas d’une canaille un homme vertueux ;

 

* le monde ne sera plus en guerre contre les pauvres, mais contre la pauvreté, et l’industrie de l’armement n’aura plus d’autre solution que de se déclarer en faillite ;

 

* la nourriture ne sera pas une marchandise, ni la communication un commerce, parce que la nourriture et la communication sont des droits humains ;

 

* nul ne mourra de faim, car nul ne mourra d’indigestion ;

 

* les enfants de la rue ne seront plus traités comme s’ils étaient de l’ordure, car il n’y aura pas d’enfants de la rue ;

 

* les enfants riches ne seront plus traités comme s’ils étaient de l’argent, car il n’y aura pas d’enfants riches ;

 

* l’éducation ne sera pas le privilège de ceux qui peuvent la payer ;

 

* la police ne sera pas la malédiction de ceux qui ne peuvent l’acheter ;

 

* la justice et la liberté, sœurs siamoises condamnées à vivre séparées, seront à nouveau réunies, épaule contre épaule ;

 

* une femme noire sera présidente du Brésil et une autre femme, noire, présidente des Etats-Unis ; une Indienne gouvernera le Guatemala et une autre le Pérou ;

 

* en Argentine, les folles de la place de Mai – las locas de la plaza de Mayo – seront un exemple de santé mentale, car elles refusèrent d’oublier à l’époque de l’amnésie obligatoire ;

 

* les déserts du monde et les déserts de l’âme seront reboisés ;

 

* les désespérés seront espérés et les égarés seront retrouvés, car ce sont eux qui se désespérèrent à force d’espérer et qui s’égarèrent à force de chercher ;

 

* nous serons les compatriotes et les contemporains de tous ceux qui voudront la justice et qui voudront la beauté, quels que soient l’endroit où ils seront nés et l’époque où ils auront vécu, sans accorder aucune importance aux frontières de la géographie ou du temps ;

 

 * la perfection restera l’ennuyeux privilège des dieux, mais, dans ce monde fou et foutu, chaque nuit sera vécue comme si elle était la dernière et chaque jour comme s’il était le premier.

 

Eduardo Galeano in Sens dessus dessous, Ed. Homnisphère

15/12/2006

Une très mauvaise idée de cadeau pour noël

medium_crane_panneau_danger_clin_d_oeil.gifATTENTION ATTENTION ATTENTION ATTENTION


Braves et moins braves citoyens...

Surtout n'ayez pas la mauvaise idée d'offrir à vos amis, familles et familiers, un abonnement à une petite revue fabriquée à la maison par une bonne à rien de poète rmiste sur du papier pernicieusement recyclé comme Nouveaux Délits, pas même à votre pire ennemi !

N'ouvrez pas le bulletin de complicité ci-joint, supprimez-le tant qu'il est encore temps.

Ne cherchez pas à en savoir plus en allant sur http://larevuenouveauxdelits.hautetfort.com/

Ne vous demandez pas QUI est responsable http://delitdepoesie.hautetfort.com/

Ne soyez pas inconscient, n'allez pas défier ces bons conseils sous prétexte qu'on ne va pas vous dicter ce que vous avez à faire ! Réfléchissez ! Ne lisez pas ce message.

Vous avez lu ?

Alors nous ne pouvons malheureusement plus rien pour vous. Nous ne pouvons vous empêcher d'ouvrir (pur réflexe pavlovien) le bulletin de complicité, en vous demandant qui est votre pire ennemi afin - c'est abominable - de l'abonner...


ceci est un Communiqué du Comité de Surveillance des Nouveaux Délits

medium_noel_pere_noel_twinckle.gif



ceci est une bouteille de (succédané de boisson ultra-libérale à bulles brunes) "la cuvée de noël"